Comment choisir son installation domotique

Le choix d’une installation domotique ne doit jamais être pris à la légère, il y va de votre confort et de la pérennité de tout le système. Pour les néophytes, la domotique que l’on connaît également sous le nom de maison connectée ou maison intelligente est l’ensemble des technologies de l’électronique, de l’automatisation, de l’informatique et des télécommunications qui sont utilisées dans les habitations afin de les rendre plus conviviales et plus confortables.

Comment choisir son installation domotique

Le principal objectif de la domotique est d’apporter des solutions techniques aux besoins de confort des propriétaires.

Que faire avant de choisir son installation domotique ?

Avant de choisir sa solution domotique, il convient tout d’abord de définir les besoins. Ainsi, l’intéressé doit se poser les questions suivantes :

  • Ai-je besoin d’un système de gestion du chauffage ?
  • Ai-je besoin d’un gestionnaire d’éclairage ?
  • Ai-je besoin d’un système de gestionnaire de sécurité ?
  • Ai-je besoin d’un assistant de consommation d’énergie ?
  • Ai-je besoin d’un assistant pour les appareils extérieurs de jardinage ?

Vos réponses vous permettront d’établir votre cahier des charges personnel. Vous pouvez même aller plus loin en élaborant votre propre tableau comparatif des solutions domotiques. Rappelons que certaines solutions sont plus spécialisées que d’autres. Si des prestataires se focalisent sur la gestion de l’énergie et du chauffage domotique uniquement, d’autres préfèrent œuvrer spécifiquement dans la sécurité et l’alarme domotique. Rassurez-vous, des prestataires qui cumulent toutes les fonctions domotiques existent. Ils peuvent vous offrir des solutions clés en main pour une maison intelligente.

Bien choisir le protocole domotique

Les performances d’une installation domotique passent avant tout par le choix du protocole utilisé. En termes simples, le protocole domotique désigne le moyen de communication qui est utilisé entre les périphériques et la box. Les périphériques sans fil gagnent de plus en plus de terrain actuellement. Il est vrai qu’ils sont plus faciles à installer, mais on ne peut ignorer le fait que pendant longtemps ils n’ont été compatibles qu’avec des protocoles propriétaires.

Heureusement, nous assistons quand même à une harmonisation de la communication des objets connectés autour du protocole Z-Wave. Il s’agit d’un protocole radio pour la domotique sans fil. Il fonctionne sur le principe d’un point central (en l’occurence la box domotique) sur lequel vont se connecter tous les périphériques compatibles.

Même si plusieurs marques peuvent théoriquement cohabiter au sein de l’installation, il est conseillé de ne pas faire de système trop hétérogène et de se fournir auprès d’un seul fabricant, afin d’être certain d’une parfaite compatibilité éléments.

Bien choisir la box domotique

Le critère qui importe le plus dans le choix de la box est l’autonomie. La domotique dans une habitation continuera-t-elle de fonctionner même en cas de panne de l’électricité ou de coupure du réseau internet ? Bien sûr, la majorité des installations domotiques proposée sur le marché continue de fonctionner même sans connexion, mais prudence est toujours de rigueur.

Les offres des fournisseurs de domotique qui repose sur des serveurs extérieurs communément connus sous le nom de Cloud sont plus abordables, mais il faut l’avouer sont peu puissantes.

Il faudra bien s’informer sur la sécurité des données. Comme les données relatives à votre domicile circulent sur internet, n’oubliez pas de vous informer sur les protocoles de sécurité utilisés par le prestataire.