Transition énergétique : enjeux et défis de la maison connectée


La maison intelligente ou la maison connectée est dorénavant au cœur de la transition énergétique. Effectivement, depuis quelques années, les bâtiments intelligents et la domotique donnent l’opportunité d’économiser de l’énergie. Ce concept moderne ne s’y limite pas, et va même jusqu’à garantir plus de confort, mais également de sécurité pour les particuliers.

Rappel sur la maison intelligente

En réalité, ce concept se définit comme étant une spécialité du bâtiment détenant toutes les techniques accessibles pour automatiser, contrôler ou encore programmer un habitat en question. Ce domaine est très récent et voit le jour suite à l’application de la programmation informatique à la maison. Ainsi, ce terme est étroitement lié aux bâtiments connectés. À priori, dans ces constructions, les objets sont connectés, mais qu’entend-on par objets connectés ? Il s’agit en réalité des technologies traitant, collectant et échangeant des informations avec un réseau, et ce, dans le but de répondre aux attentes et aux besoins de ses utilisateurs. Utilisés dans ce domaine, ces objets connectés sont toujours liés à une application mobile ou web permettant aux utilisateurs de piloter un objet connecté à la maison.

Fonctionnement d’un bâtiment intelligent

Le système fonctionnera grâce au principe du réseau intelligent installé dans les réseaux électriques. Ainsi, de nouvelles technologies de la communication et de l’information seront utilisées dans le but de parfaire la distribution, la production, mais également la consommation électrique d’une maison. Par ailleurs, le système identifiera systématiquement les pics de consommation ce qui permettra d’éviter le gaspillage énergétique. D’ailleurs, le concept vise à ajuster les flux entre consommateurs et fournisseurs, garantissant un équilibre de l’offre et de la demande en matière d’électricité.

Un pas vers la transition énergétique avec la maison connectée

Pour faire simple, la transition énergétique est le fait de mieux consommer dans le but de réaliser des économies d’énergie. Mais ce concept ne se limite pas à cet aspect économique, la transition énergétique se traduit également par une production améliorée afin de préserver l’environnement, comme l’utilisation des énergies renouvelables. Une loi a même été conférée à cette transition énergétique, notamment une loi d’action et de mobilisation touchant les collectivités, les entreprises et les particuliers.

La LOI n° 2015-992 du 17 aout 2015 a été ainsi instaurée pour une croissance verte pour l’Hexagone. Cette loi a alors pour but ultime de réduire autant que possible les émissions de gaz à effets de serre en France. Elle permettrait donc d’accélérer la croissance verte, mettre un point sur l’indépendance énergétique, voire d’éviter les dérèglements climatiques. L’objectif de cette loi est de réduire de plus de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici une dizaine d’années, notamment en 2030, par rapport aux émissions des années 90. D’ici là, les énergies renouvelables occuperont 30 % de la consommation énergétique.

L’arrivée d’un bon nombre de technologies de la communication et de l’information viendra révolutionner encore plus les magies de la domotique. Ce concept de maison intelligente optimiserait le confort et la sécurité tout en garantissant des économies d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *